The Birat Family Chronicles..

Les tribulations d'une famille éparpillée...

Month: mars 2009 (page 1 of 4)

Mardi 31 mars

Bonjour à tous,

changement d’heure. On repart le matin dans la froidure et la nuit.

Papa doit être arrivé à Paris.

Hier j’ai pas mal avancé sur la rédaction de mon étude malgré une grosse fatigue résiduelle.

En soirée j’ai fait de mauvais choix. J’ai regardé Heroes qui devient à chaque épisode de moins en moins bon en cherchant la simplification du scenario. FBI porté disparu ne relève pas le niveau. Il parait que ce pourrait être la dernière saison de la série, tout comme pour Coldcase.

Aujourd’hui on continue à rédiger l’étude d’impact.

Sébastien à 30 ans aujourd’hui!

Biz et bonne journée à tous.

Lundi 30 mars

Bonjour à tous,

de retour au CIDEN après un we épuisant. J’ai en effet pas beaucoup dormi, samedi en raison de l’entrainement de natation et dimanche à cause de l’organisation de l’aquathlon de Villeurbanne.

J’ai pourtant pas fait bcp de sport du week end notamment en raison d’un météo capricieuse samedi (pluie toute la journée).

J’ai été voir Darty samedi matin qui m’a échangé mon appareil TNT HD philips par un SAGEM. Je pourrai le retirer à partir de demain.

Dimanche matin debout à 7h15, soit 6h15 heure d’hiver. Aie! Le matin il fallait baliser tout le parcours de course à pied de 2,5 km. Vers midi tous les triathlètes ont commencé à arriver. Ils fallaient les accueillir, le s renseigner, orienter. Les courses ont démarré vers 13h30 pour finir vers 18H30. J’ai été affecté au poste de chronométrage des 2 séries de l’épreuve « courte distance » (1500m natation, 7500 course à pied). On doit donc prendre les chronos de 3 mecs dans une ligne d’eau. Après que tout ce beau monde se soit tiré la bourre, il faut tout remballer : barrières, tapis de sol, sono… Je suis rentré un peu avant 20h, rincé et je crois un peu déshydraté…

Ce matin j’aurais bien dormi qq heures de plus :'(. Maintenant il faut que je donne un bon coup de bourre pendant 2 semaines pour rendre le premier jet de mon étude « Val de Loire ».

Biz et bonne journée à tous.

le sacre du printemps

 

Tokyosyncrasia

 

Les cerisiers sont en fleur. C’est toujours cela que la crise n’aura pas ! Ils sont tout juste en train de fleurir, ce n’est pas encore l’explosion de rose. Mais il fait si froid que les hopitaux vont être pleins de japonais qui ont attrappé des pneumonies en fêtant hanami. On peut les voir aussi dans les assiettes, minuscules bourgeons à la tête rose installés sur une brindille.

Le Japon ronronne toujours.

Les sidérurgistes me parlent les larmes aux yeux des 2 hauts fourneaux sur 9 qu’ils ont éteints. Pour qu’ils se sentent bien, je leur rappelle que chez nous c’est un sur deux ou un sur trois qui ont été arrêtés.

Tokyo se développe vers le haut avec des immeubles d’acier et de verre assez conventionnels dans leur forme, des parallélépipèdes tout simplement, mais où l’art se cache dans la décoration des facades. C’est le style de l’Escurial en opposition à celui des suppositoires londoniens. Ces immeubles sont bourrés de gadgets anti-sismiques, avec des verrins et des ressorts et des pendules. J’aimerais bien que la terre tremble une fois avant que je ne rentre pour vérifier avec mes tripes l’efficacité de ces technologies. Prêtes, faut-il le dire, à être exportées partout en Asie, là où ce serait fort utile.

Même la vieille gare de Tokyo, un batiment colonial (pardon, ce n’est pas le bon terme ici, même si c’en est une bonne imitation) en briques rouges, qui détonne complètement dans le skyline du quartier de Marunouchi et de Otemachi, est enc ours de reconstruction. On la démolit quasiment piere à pierre, pour la recosntruire sur une longue dalle anti-sysmique élastiques faite elle aussi de ressorts et de verrins. Les toits des deux entrées est et ouest vont aussi être démolies et les coupoles d’origine, détruites par les bombardements de 1945, reconstituées à l’identité, de petits grands palais nippons.

Les souks de produits de consommation high-tech de Hakihabara sont toujours en ébullition, bien que la maison Laox ait cargé les voiles.   Les façades flashy de néons accrocheurs éclairent toujours le quartier en plein jour, mais une partie de la fête a disparu et le quartier est livré à de nouveaux jouets, inspirés par des pulsions plus anciennes que la technologie : les boutiques pleines de mangas érotiques, devant lesquelles des ados font la queue avant l’ouverture de 10h00, et celles où on achète carrément les poupées en 3 D de ces aventures sur papier ou sur DVD, de toutes tailles, y compris grandeur nature. De quoi peupler les appartements, si ils sont toujours aussi petits que je me les rappelle !

Il y a quand même de la high-tech en abondance, en hyper-offfre sous des flots de musique pop nipponne.  La concurrence acharnée est toujours la règle et on est épaté de l’offre qu’on ne peut trouver à ce niveau en Europe dans aucune boutique spécialisée.  C’est peut-être d’ailleurs la façon dont ils échappent au marketing menteur, par un effet de concurrence exacerbé et rénouvelé en permanence.

Ce qui me déçoit, c’est que les nouveaux produits ne sont pas légions.  Cet objet diffcile à identifer n’est qu’un gros enregistreur numérique, une nième version de celui que je promène dans mon sac à dos et dont je ne me sers jamais. Les dictionnaires électroniques ont grandi en taille et en lisibilité. Il y a des web computers (Mini-PC en japonais dans le texte), qui lévitent tous seuls, tellement ils sont légers, mais tout cela n’est pas nouveau. 

La nouveauté est dans les comportements, les ados qui marchent dans la rue les yeux rivés sur le grand écran allongé de leur docomo , ancrés dans ce monde virtuel dont on en sait rien – regardent-ils la télévision, les messages de leurs amis ? – dans ce clodo qui regarde un film la nuit sur un lecteur miniature dans la protection d’une porte cochère (traduction culturelle).  Et dans ses corrélégionaires, qui ont installé leurs cartons dans la descente des escaliers qui vont vers les parties souterraines de la gare de Tokyo, dont les portes sont fermés le soir et rouvertes tôt le matin – la société de consommation leur fournit des cartons, des déchets qu’ils recyclent créativement en leur faisant remonter à contre courant la chaine des valeurs des produits, une autre fonction pour l’industrie de l’emballage, celle de la viande de sans-abrit. Une réalité cachée qu’on ne découvre qu’en parcourant la ville la nuit quand on ne dort pas.

 

La nouveauté est aussi dans les cartons, pas ceux des pauvres, mais ceux des bureaux d’étude. Un projecteur vidéo de la taille d’un téléphone portable, rendu possible par des LED de toutes les couleurs. Cà devrait faire un tabac. Il faudrait aussi inventer des petits robots qui réconfortent, parlent aux gens seuls, leur offrent la soupe et leur promettent un monde meilleur ?

Cà va mal, mais Obama est là…

J’écoute la chaine satellite de NHK, la BS1, qui fait son beurre de la rediffusion des journaux d’info du monde entier en très court différé. Cela met dans l’oreille beaucoup des langues du monde, et quand on n’écoute pas, on se surprend à comprendre ce que la commentatrice, qui assure le fil de l’émission, dit en Japonais ou le présentateur de TVE en espagnol. C’est comme ces mouvements qu’on détecte du coin de l’oeil, presqu’inconsciemment, et qu’une séance d’hypnose peut ramener au premier plan de la conscience – dans les polards.

D’un seul coup, surgit une explosion de sens, c’est France 2 ou CNN qui prennent l’antenne. Puis on sombre dans des indications génériques : çà c’est du chinois, du russe, du coréen, de l’arabe… Et dans ce bruit, qui est comme de la musique, comme si j’avais mon iPod vissé dans les oreilles, surgit un mot qui est le même dans toutes les langues… OBAMA.

« America no Obama daitoryo wa »… Il est partout. Je l’ai même écouté en direct, dans mes réveils insomniaques de décalé horaire, parlant de l’Afganistan, tellement plus clair, plus convaincant, plus articulé, plus pédagogue que le taureau Sarko – dans le genre grand messe de Saint Quentin en début de semaine…  avec Hillary toute raide et silencieuse à ses côtés.

Obama, obama, obama, comme un mantra boudhique que la presse mondiale répète pour conjurer tout ce qui va mal. On ne peut pas la soupçonner cette fois de faire son bonheur du malheur du monde, puisqu’elle joue plutôt les médecins sorciers,  avec des incantations qui ne guérireront pas moins que le monde entier. Obama sert même ici à des leçons d’anglais à la télévision – on est au Japon, tout est prétexte à apprendre et à s’amélorier !, comme ce petit reportage sur ses town hall virtual meetings, qui passent en boucle, brut de coulée, puis avec la traduction en japonais, puis avec des sous-titres en anglais… Il s’agit de franchir la barrière de la presse et de faire de la démocratie directe grâce à internet, qui a apporté les questions et permis de choisir les citoyens, assis gentiment autour de lui.

Entre Obama et Sarko, nous avons l’embarras du choix des messies et des sauveurs. Comme l’église et son chef suprême manquent des marches par les temps qui courent, la relève est là ! ???

Je ne peux m’empêcher de parler de l’évêque d’Orléans, devenu célèbre cette nuit jusqu’en nipponie, pour avoir expliqué que le virus du sida passe dans les pores du caoutchouc des préservatifs. La parole devient grâce à lui un péché capital, cela va en faire huit ! Le péché de parler sans savoir, d’expliquer ce qu’on n’a pas compris, de n’avoir rien compris en fait et se contenter de mots qui volent mais ne font que du bruit, peuplés seulement de préjugés, d’idées fausses, d’une absence complète d’analyse de la façon dont le monde fonctionne autour de nous…! On parle d’analphabétisme, d’incompréhension des mots imprimés et écrits, parfois d’incompréhension du monde des chiffres (par les banquiers, pour commencer !), là on est dans l’incompréhension de la physique élémentaire, d’un peu de biologie. Lecture obligatoire de la Recherche et de Scientifc American pour passer le brevet d’évêque !!!

L’autre impression qui se dégage de ce zapping des news du monde entier, ce sont les catastrophes naturelles, qui inondent Fargo dans le Dakota du Nord, la sécheresse en Inde, les tempêtes de neige dans le Colorado.  On n’a peut-être plus de mou par rapport à la crise du réchauffement global, du changement climatique ? La crise actuelle et la crise à venir sont peut-être confondues ? Liées ? Les manchots auront disparu en 2100, dit Science et Avenir.  Les pergélisols larguent beaucoup plus de méthane qu’on ne le croyait (il n’y avait jusuq’à récemment que 5 études disponbiles !!! où on n’avait creusé le sol que de 20 cm !!!) et c’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles le réchauffement se produit plus vite que les modèles les plus sévères de l’IPCC ne le prédisaient…

Alors acccrochons-nous aux valeurs durables. Le Japon est toujours aussi fasciné par la langue française, au point de s’en servir dans ses marques. Dans mon hôtel, le Marunouchi Hotel (c’est le nom du quartier où il est situé) a deux restaurants appelés la pomme d’Adam (bizarre, non, çà me penser à goitre, glande thyroïde, rien de très salivant…!), et le Connaisseur… Au sous-sol, something rouge… Les boutiques de vêtements, avec de jolies couleurs subtiles comme les aiment Mélissa ou Kathie, aussi « comme ci, comme çà…; ». Le truc le plus furieusement tendance, qu’on trouve chez Maruzen, c’est un bloc de papier Rhodia, made in France ; il y a des modèles décorés de taches de couleurs, le prix justifiant une telle débauche, et de très petit blocs, jamais vus dans l’hexagone ! Le nanobloc, pour des nanojaponais, des hommes qui rétrécissent, ce qui résoudrait une fois pour toutes les questions démographiques et la pénurie de ressources naturelles, n’est-ce pas ?

Je vais aller explorer la ville pour y dénicher des cerisiers en fleurs. S’il y en a, je les trouverai !

Cet après-midi et ce soir, je suis au turbin. Le voyage a eu beau être gratuit, en première bien sûr, çà a beau être le week-end, le devoir et le travail sont aussi des valeurs durables, LOL!

PS.

Vendredi 27 mars

Bonjour à tous,
la semaine se termine. Comme toute les semaines précédentes, elle aura défilé à une vitesse folle.
Hier mon ancienne co bureau, Gwenaelle, est revenue de son congé maternité. Ca fait du bien de revoir une tête connue dans ce paysage variable qu’est devenu la division environnement du CIDEN.
En fin d’aprem j’ai tenté de calibrer un nouveau parcours vélo. J’ai réussi à faire un peu plus court que lundi mais à peine. J’ai gagné 15 min alors que je voulais gagner 30 min. Pas facile de trouver un parcours isolé d’1H-1H15.
Ensuite s’enchainait la natation. On a jamais été aussi peu nombreux. C’est curieux car la saison approche à grand pas…
Comme il faut absolument que je pose mes congés aujourd’hui, j’ai tranché et je vais poser le vendredi 10 avril et le mardi 14 avril à Pâques puis comme prévu les semaines 18 et 19 (26 avr au 10 mai).
J’espère que vous avez tous jeté un coup d’oeil à la bande annonce que j’ai posté hier? Ca m’a foutu des frissons…
Hier soir j’ai regardé Damages. Cette saison 2 est vraiment excellente, bien plus constante que la précédente.
Ce week end je vais voir Darty pour échanger mon enregsitreur HD contre un autre. On va aussi essayer de s’entrainer entre les gouttes samedi.
Dimanche je participe à l’organisation des Aquathlons de Villeurbanne. Je ne sais pas encore quelle tâche me sera confiée.
Biz et bonne journée à tous.

A l’est, rien de nouveau ! (to the WEST, for some of you guys!)

C’est rassurant de savoir que chaque fois que je débarque ici, les Japonais ont pris grand soin de recosntruire Tokyo à l’identique de ce que j’avais laissé derrière moi la dernière fois que j’y étais passé. Un monde bien sagement berkeleysien !

Moi, je suis bien cuit, car le vol de 13h15 part trop tôt et arrive trop tôt, de sorte qu’on n’a pas vraiment dormi, même en pyjama blanc en première.

Je vais piquer un roupillon avant ma conf call. D’uatant que la chambre n’était pas prête, quand je suis arrivé à l’hötel, et j’ai eu droit à un tour du quartier dont je mpe serais bien passé…

Aujourd’hui la magie des voyages n’est pas là.

Love,

Papi

Surprise

Quelle surprise! Quelle émotion lorsque j’ai découvert ce trailer :

http://www.apple.com/trailers/wb/wherethewildthingsare/

Jeudi 26 mars

Bonjour à tous,

ce matin le soleil vient dire bonjour. Ca remet un peu la pêche après une semaine un peu grise sur presque tous les plans.

Toujours pas de nouvelles de la famille Birat. Si vous en croisez un, faites le moi savoir…

Hier j’ai enfin reussi a sortir une note qui trainait depuis perpette.

La réorganisation de la division se précise. Arielle lorgnerait sur le poste de chef de la division environnement… N’importe quoi!

Soirée autour de « 24 » qui a nettement perdu en rythme. La saison avait pas si mal commencée que cela mais ca s’effoufle fort. Il va être temps de basculer sur « Spooks ».

Biz et bonne journée à tous

Mercredi 25 mars

Bonjour à tous,

nous sommes en pleine dépression économique et météo. En plus on renoue avec des températures hivernales. Un petit coup de changement d’heure dimanche et ce sera bon lol.

Hier je me suis pas mal arraché de cheveux sur des calculs à la c…

J’ai encore fait les frais de la future organisation de la division avec un futur chef qui veut prendre ses fonctions un peu tôt et qui bipasse ma chef. Le type vient me demander mes services avec une insistance déplacée alors que je n’ai pas le temps.

Hier soir entrainement de natation et Lost au retour.

Bon si qq 1 veut donner de ses nouvelles aujourd’hui, ca peut être sympa, donner l’impression que ca n’est pas un blog perso ^^. Je crois que papa part au Japon demain, non?

Biz et bonne journée à tous.

Older posts