The Birat Family Chronicles..

Les tribulations d'une famille éparpillée...

Month: octobre 2009 (page 1 of 3)

Samedi 31 octobre

Bonjour tout le monde,

les week end se suivent et ne se ressemblent pas. Le week end dernier je dormais 12h mais aujourd’hui alors que je me planifiais une bonne grasse matinée, je tombe du lit à 7h45 (pas de natation ce matin because vacances scolaires). En plus je me reveille avec une gorge qui gratouille >-(. L’open space est le lien de travail le plus désastreux en terme sanitaire. 4 personnes/9 ont une trachéite et je crois que mtnt c’est pour ma pomme. Purée je suis en train de me refaire un bel enchainement comme l’hiver dernier?

Hier journée calme et détendue chez Assystem.

La douleur au coccyx s’estompe tout doucement. Ne t’inquiète pas papa, c’est pas la fin du monde (juste de ma colonne :-D).

En soirée j’ai d’abord regarder la fin de l’excellente enquête de « la mort au travail ». Il parlait dans ce volet de l’organisation du travail et notamment du « toyotisme ». Ils montraient l’exemple d’ouvriers à qui on avait de donner des solutions pour améliorer leurs conditions de production. Une fois les gains de productivité obtenus, au revoir 100 salariés. Comment sous pretexte de valoriser l’intélligence de mes ouvriers je les conduis à leur propre auto destruction. Il avait le même exemple chez les cadres où le meilleur commercial était suivi par un cabinet conseil. Ils ont repomper ses méthodes pour les faire appliquer à tous les commerciaux de la société.

J’ai ensuite regardé la finale de Koh lanta. La victoire de Christina était assez prévisible. Je me demande si c’est la première fois qu’une éliminée repêchée gagne l’aventure. L’horrible Isabelle n’a rien dit. Je suis bien content qu’elle est prise en pleine tronche l’image d’elle lors de cette émission.

Allez zou, un peu de natation pépère puis les courses. J’appellerai cette aprem.

Biz

Vendredi 30 octobre

Bonjour à tous,

ca commence à fraicheur très fort le matin.

J’ai l’impression que tout le monde est arrivé à bon port. Papa doit avoir pleins de récits à narrer à notre mini miss.

De mon côté, j’ai pas pu faire ma réunion hier, le mec que je devais voir n’est pas rentré à l’agence hier.

J’ai servi de coach sportif à un nouveau collègue. Pas mal de gens vont s’aligner sur les 10km de Vénissieux le 22 novembre, donc tout le monde commence à courir.

En soirée j’ai regardé Heroes. Je me répète mais la série retrouve une nouvelle profondeur cette année. J’ai regardé ensuite le début du 2ème volet de « la mort au travail ». Encore bcp de méthode de management. C’est du délire. Des fois l’esprit humain part sacrément en sucette… On est de sacré petits manipulateurs.

Sinon la nuit a encore été un peu difficile à cause de mon coccyx mais je sens que ca s’arrange. Qd je m’assoie, c’est nettement moins douloureux.

Ce week end, je vais tâcher de profiter des derniers moments de douceurs pour pédaler un peu. Faut que je me relance dans ma quête du Petshop disparu. C’est la semaine prochaine que je vais à Montpellier.

Biz et bonne journée à tous.

PS : finale de Koh lanta ce soir!

Jeudi 29 octobre

Bonjour à tous,

je constate que les demoiselles seraient arrivées. Merci de prévenir les gens qui ne sont pas directement sur place >-(

Depuis 2 jours à Lyon, nous avons un temps printanier, avec 18°C en pleine journée.

Hier j’ai eu un petit accident de vélo qui pouvait me paraitre anodin sur le coup mais qui m’a laissé une belle trace. En remontant la pente du garage d’Assystem à midi, ma chaine a sauté, mon pied gauche a alors ripé de la pédale. J’étais en danseuse, je suis donc tombé sur mon coccyx sur la pointe de selle. Ajouté à ca, j’ai pris la pédale gauche de plein fouet dans le tibia. Ouilloulouille! Ca fait horriblement mal. La douleur à coccyx a vite disparu mais elle me revient à la moindre bosse ou qd je m’assoie. Cette nuit ca m’a réveillé une paire de fois :'(. Ca fait con de dire qu’on a mal au cul lol.

Hier ma collègue qui était en sous charge avec qui je bossais en pointillé sur la foudre a appris que son chef qui devait passer le test de la foudre se défaussait sur elle : »je vais être de nouveau papa à la mi novembre j’aurai pas le temps de reviser ». C’est vrai qu’un gamin ca arrive d’un seul coup d’un seul… Pauv type.Il flippe depuis qu’on a été à la formation de se prendre une taule à l’exam. Il est incapable de prendre ses responsabilités.

J’ai recu hier « Le tailleur de Pierre », la suite du « Prédicateur ».  J’ai décidé de l’attaquer avant le tome précédent. Tant pis si je zappe des étapes de la vie d’Erica et son mec policier.

Aujourd’hui je dois faire un point avec les gens de du projet pour lequel je dois faire l’étude foudre. Un certains nombre sont en vacances mais se seraient bien garder de prévenir… La joie des planning.

Essayez de prendre 1 minute pour donner des nouvelles sur le blog ou par mail :'(

bisous à tous

Mercredi 28 octobre

Bonjour à tous,

j’espère que les filles sont bien arrivées à Metz. Je vois que papa a encore récupéré de la matière pour son futur livre « Papa au pays des incas »… Tu rentres jeudi du coup?? Courage!

De mon côté je suis un peu cassé ce matin. J’ai découvert un nouveau sport hier. Nous avons été faire une séance de kart avec une vingtaine de collègues. Tout ca se passait sur un vrai circuit extérieur de nuit avec des karts super puissants. Nous sommes d’abord passés par une séance de qualification de 12 minutes. Dans un premier temps on découvre la machine. Première impression : ca va super vite!!! Deuxième impression : que c’est physique!! La machine tient tellement au sol qu’on peut prendre tous les virages, sauf les épingles, à fond. Ca génère des contraintes physiques hallucinantes. Mais quel plaisir!! A la fin des 12 minutes on est bien rincés et j’ai personnellement mal aux mains et au bas du dos. La plupart des gens ont très mal aux avant bras.

Côté chrono, entre les gars c’est assez serré. On est 12 à se tenir en une seconde et demi (je fais 52,582, le meilleur 48,650). Quatres qui pratiquent déjà sont un peu devant (sous les 50 secondes). Je suis 14ème et pars donc sur la 2ème course en 2ème ligne. Là ca devient un autre sport puisqu’il s’agit d’une course. La connaissance du circuit fait qu’on attaque de partout. Sur une première attaque sur une epingle première accrochage entre les 4 premiers (dont je fais partie) et c’est ma voisine de bureau, Peggy, qui s’échappe et que nous ne reverrons plus… surtout moi. On repart à 4 et on se retire une bourre de folie. Dans une epingle Jean-Phi me passe pour un cheveu. Je prends l’aspiration sur le virage et j’attaque à l’intérieur sur le suivant. Y avait pas la place, touchette et je pars en tête à queue dans les pneus et le gravier. J’ai rien senti lol. On repart bon dernier et on se fait plaisir pour les qq dernières minutes.

Bilan : quel pied le kart. Ces engins ont une tenue de route délirante. Je n’ose imaginer ce que ca donne de conduire pdt 1h30 une formule 1 O_O.

Retour à la maison à 20h, l’épisode 5 de Desperate housewives et gros dodo. Ce matin, un peu mal au dos.

J’espère que j’aurais pas de soucis d’ascenseur ce matin. Que les différents voyageurs, vacanciers ou autre papa célibataire donnent des nouvelles.

bisous à tout le monde.

Did U go and have a look?

http://picasaweb.google.com/jbirat/Quito?authkey=Gv1sRgCMP5y46r5N_pew#

Mardi 27 octobre

Bonjour à tous,

ca y est on est dans notre cycle d’hiver, avec une nuit qui tombe à 18h. C’est pas pour me déplaire mais j’avoue me sentir un peu seul sur ce sujet. J’aime aller courir la nuit après le boulot et ressentir cette ambiance de Noel gagner de jour en jour.

Hier pas mal de galère de calculs sur la première étude foudre. Avec une collègue, nous avons le sentiment que notre logiciel d’assistance ne fait pas les bons calculs mais il est très dur d’être complètement formel tant le nombre de variable est important.

En soirée j’ai regardé un desperate housewives. Excellente cette 6ème saison. Ils retrouvent la pêche, l’humour et le suspens. Bcp de série semblent enfin se remettre de l’après grève. C’est également le cas de Heroes.

J’ai ensuite regardé le film sur la mort au travail sur France 3. C’était vraiment excellent, notamment le passage sur l’entreprise Karglass. C’est un très bon exemple type de management moderne. Second volet mercredi à 22h30.

Aujourd’hui, je vais jouer au pilote de F1. Je vais faire du Kart avec Assystem. Le CE nous permet de faire une séance à 12E seulement. Séance de qualification de 12 minutes puis une course de la même durée. Tout notre plateau y participe à l’exception de 2 trouillards ^^.

Bon voyage papa. Bon courage aux filles.

Biz et bonne journée à tous.

Lundi 26 octobre

Bonjour tout le monde,

fin de ce week end de changement d’heure. Le soleil est revenu le matin.

Ce changement d’heure m’a donné envie de rien faire lol. J’ai donc fait ma plus grosse cure de sommeil depuis bien longtemps. 11h dans la nuit de samedi à dimanche puis une sieste d’une heure. Je me demandais si j’allais avoir des soucis de sommeil la nuit suivante : que neni. J’ai dormi comme un bébé ^^.Tout ca en faisant zéro sport.

Sinon j’ai commandé le dernier bouquin de Lackberg « le tailleur de pierres » donc ne l’achetait pas. J’ai continué à regarder flashforward qui cherche encore à gagner en épaisseur. Petit à petit ca prend.

Comme ce sont les vacances scolaires, pas d’entrainement de natation cette semaine. Les routes seront sans doute moins chargées aussi.

Biz et bonne journée à tous et particulièrement à notre franco-équatorien et à Melissa pour son dernier rush avant depart.

Quitu, Quito, les Incas, Pisar et les microbes

J’avais préparé le titre avant de partir en excursion et je m’apprêtais à écrire un morceau de bravoure sur l’Equateur, mais la réalité m’a rattrapé…

Bref, je me suis fait trousser comme un touriste débutant… et je suis vraiment fâché, mostly against myself! Georges Dandin ?

Donc, je venais de passer une longue demi-journée dans la vieille ville, magnifique, j’avais fait une centaine de photos, etc. 

En marchant dans une rue calme et de bon aloi, je sens du froid sur les jambes ??? Je fini par toucher mon pantalon et il est mouillé… Il ne pleut pas, pourtant, pas de flaques d’eau… Quelqu’un me tape sur l’épaule et me signale que je devrais regarder derrière moi, au moins  c’est ce que le geste et mon espagnol very limited me décode. Je m’arrête, j’enlève mon sac à dos et il est recouvert d’une énorme, fienteuse chiure d’oiseau ?

Je nettoie vaguement avec un kleenex trop petit pour l’énormité de la chose, çà doit être un condor qui a fait cela.  Je cherche alors un endroit calme et sûr ( 🙂 ) pour nettoyer sans stress toute cette merde au sens propre.

Je m’installe au milieu d’une place, en plein regard et donc en toute sécurité, mais un mec, un autre me tape sur l’épaule, me tend un kleenex et me dit d’aller là-bas plus loin aux baños, je comprends, pour me nettoyer ajouté-je dans ma tête (de linotte pas assez polyglotte !).

Je suis le mec. ll me donne d’autres kleenex. Je gère tout bien comme je fais toujours, ;-).  Mon appareil photo dans ma main me gêne, je le mets dans le sac. Le type me conseille de le fermer, ce que je fais. Il est vraiment sympa ce type.

Puis il me dit de me retourner (oui, je peux pas y croire moi-même,  a posteriori, avec le sac par terre à mes pieds) en me montrant où sont les baños. C’est à l’opposé de la fois d’avant, mais cette putain de chiure m’obscurcit l’esprit.  Il n’y a pas de banos par là, je me retourne en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et le sac n’est plus là. Quelqu’un crie… Je ne vois même pas mon voleur (ladron?). A droite à gauche, je cours à droite, il a déjà sûrement tourné le coin, quand j’y arrive il n’y a plus personne.

Shit! Merde ! Mierda. De condor, bien sûr !!!

Adieu, sac, veau, appareil photo, photos que je me suis appliqué à faire depuis ce matin, pull, blouson, heureusement c’est tout, j’avais vidé tout le sac avant de partir ce matin, je suis prudent, moi, 😉 !

Je reviens sur la place. J’ avise un vieux badeau qui a tout vu, c’est sûr, comme tous ces gens qui me regardent en coin, mine de rien… Donde es el ladron, je lui demande. Etc… Une mémé se joint à nous. Ils me parlent histoire de me consoler. On me demande où est ma famille, Francia je dis, oh mon pauvre comment allez-vous faire tout seul ici ?  Il me conseillent d’aller voir la police, puis m’expliquent une minute après que les flics ici ne sont pas très sûrs non plus. On ne s’embrasse pas mais çà dure bien dix minutes et on se sépare en se pinçant l’épaule, sympa ces vieux. Comme le ladron.

La promenade a perdu de son goût… Je finis dans un taxi qui me ramène à l’hôtel. Je compte mes abatis. Mince, il y avait mes lunettes dans ce sac… et aussi mes médocs !

Pfuuu… J’appelle maman, mon portable est là sur moi, avec mon fric et mes tarjetas, etje lui raconte mes malheurs. Je l’avais déjà appelée une heure avant pour lui dire combien Quito était joli et l’endroit sûr et rassurant… C’est important de se confesser, pour passer le plus vite possible à la suite, il n’y a pas mort d’homme, hein ?

Pour les médocs, je gamberge. Bien sûr, je ne suis pas en danger de mort, mais 5 jours sans, c’est un peu craignos. J’envoie une bouteille à la mer, un mél aux gens qui m’ont invité, il peuvent peut-être m’aider à retrouver les mêmes médocs.

Sauf que je ne connais pas leur nom à tous, pas possible, je n’y crois pas, Jean-Pierre où as-tu la tête !!!

Re-coup de fil à maman, qui se demande visiblement si je ne craque pas et qui me donne de la psychothérapie sympa (pas comme le ladron !!!) par téléphone.

Etc, etc. Bref j’ai déjà récupéré deux des médocs importants (d’ailleurs, connaître leur nom en France n’est pas la panacée, car ils changent avec le lieu). Il m’en manque un, mais je vais voir un toubib ce soir qui va me trovuer quelque chose d’autre ou le nom de ce truc ici.

En plus, la femme de l’ILAFA m’a téléphoné du Chili… elle a pas eu droit à un ticket, le mien a du coûter trop cher. Une autre chilienne m’a appelé de Quito en français parfait… Je leur ai dit que joré pas dû les affoler, que je vais bien, que je ne suis pas à l’article de la mort (oui, si vous pouvez écrire des méls… me dit-elle !), etc. Je lui promets de lui raconter un jour l’histoire de comment un oiseau et des voleurs à la tire montent des coups habiles et pas possibles, au nez du volé, à visage découvert.

Les gars de l’ILAFA – pardon deux femmes en fait –  ils-elles ont plutôt assuré.

Donc, père Noël, tu sais ce que tu peux m’apporter…

Cà fait aussi un peu de bien de se moquer de soi dans un blog.

A suivre avec des infos sur le joli pays…

Je vous ai quittés pour Quito…

Hier un collègue m’a demandé : « tu n’en as pas assez de voyager comme cela ? »

J’ai dis non, mais…

Cà risque de me faire comme la fois où j’avais lu un bouquin disant que les turbulences étaient sans danger, et qu’ensuite, miraculeusement, je volais dans les turbulences le coeur serein, sans me turlupiner un poil !

On a eu pas mal de turbulence aujourd’hui et çà ne m’a pas donné de coup d’adrénaline qui auraient pimenté ce long voyage ennuyeux. Ennuyeux, mais confortable, la classe c’est fait pour çà et çà marche ! Il me semblait même qu’en classe éco, les gens avaient plus de place que pendant notre voyage au Brésil, mais je n’ai pas poussé la curiosité jusqu’à changer de place avec quelqu’un.

Donc, les voyages forment la jeunesse, mais je me demande si je suis encore jeune ? Par exemple, je ne comprends pas tout ce que disent les gens en espagnol, la moitié seulement.

J’ai été beaucoup au cinéma dans l’A340. Transformers 2, mais l’écran était trop petit et pas d’assez bonne défintion pour en profiter (??? c’est possible ? quelqu’un d’autre l’a vu ?) ; l’âge de glace 3, là CT mon niveau, j’ai aimé. Je crois que Naomi aussi aimerait, mais elle doit déjà connaître ? Il y a dedans des bébés dinosaures crquants ! Puis l’attaque du métro 123, avec Denzel W.? excellent – enfin, c’est pas Koltès, juste un polard archiclassique, mais pas mal fait, avec cette idée de prendre un métro en otage pas partie gagnante, mais qui marche!

Après ou avant, j’ai bossé, mais la prise ne fonctionnait pas et le PC a rendu l’âme en panne de courant après 4 ou 5 heures;

Faut dire que la transat de Paris à Bogota dure 11 heures, qu’on survole l’océan pendant presuqe tout ce temps et qu’on aperçoit juste un coin de la Guadeloupe avant de toucher terre à Caracas.

Maintenant je suis à Quito où je suis arrivé vers 7h00, donc déjà en pleine nuit. Pas vu le Volcan qui domine la ville, pas senti les 2800 m d’altitude, juste expérimenté ces embouteillages qui fonctionnent partout, c’est cela qu’on appelle la mondialisation.

Quand même, j voudrais dissipé un malentendu fréquent : l’Amérique du sud n’est pas entièrement dans l’hélisphère sud. La preuve, c’est que la ligne passe à Quito ! Voilà pour le nom du pays.

Autre coqueterie, leur monnaie est le dollar US ! Ils en avaient assez des dévluations en rafales…

Mes yeux se ferment… Vous allez vous réveiller et contuer ce blog de vendredi pendant que je dormiaria, au moins je l’espère.

A oui, j’avais des bananes plantain dans les légumes ce soir !

Love,

Papi

Jeudi 22 octobre

Bonjour à tous,

ce matin je ne trouve pas de meilleur descriptif de mon état que l’expression américaine « I feel like shit ». Saloperie de crève! Je ressemble à un clown triste lol. J’ai arrêté l’entrainement sportif et je laisse même tomber mon vélo aujourd’hui pour aller bosser.

Hier la journée a été bien remplie. Le matin j’avais une reunion avec les gens du projet sur lequel je vais conduire ma première etude foudre. Elle devait avoir lieu l’aprem mais ca a été inversé. J’ai eu droit de bien me faire lacher par toutes les autres personnes du projet foudre. Finalement je m’en suis senti pas plus mal. Je suis ressorti plutôt optimiste. Apparemment je devrais avoir toutes mes données d’entrée fin de la semaine prochaine. Le coordinateur technique m’avait parlé de fin novembre.

L’après midi autre reunion de debriefing avec les gens de la foudre : »alors?alors? qu’est ce qui c’est dit ».

Retour en vélo sous la pluie. J’étais bien heureux de retrouver mon appart.

J’ai regardé en soirée 2 Flash forward. L’intrigue est vraiment bonne mais les acteurs manquent clairement de naturel. Ils arrivent pas à se décontracter. Ca viendra peut etre.

Allez je remplis mes poches de paquets de mouchoirs et je file.

Ce soir je vois mon docteur.

Biz et bonne journée à tous.

Older posts